Université de technologie de Troyes

Contenu

Toute l'actualité

Parution : Hassan Atifi, « Identité et communication des Twiléspectateurs. Entre paradoxe et hybridation »

Le 9 novembre 2017

Hassan Atifi, « Identité et communication des Twiléspectateurs. Entre paradoxe et hybridation », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 11 | 2017, mis en ligne le 01 août 2017, consulté le 09 novembre 2017. URL : http://rfsic.revues.org/2975 ; DOI : 10.4000/rfsic.2975

Disponible à : http://rfsic.revues.org/2975

Résumé :

Cet article aborde le phénomène émergent de la « télévision sociale » en France à travers l’étude des identités des Twiléspectateurs, auteurs de tweets télévisés, de l’émission politique française DPDA « Des Paroles et des Actes ». Cette recherche s’inscrit dans le champ de l’analyse pragmatique des communications numériques, dans le prolongement des études portant sur les médias numériques et la participation en ligne. Nous analysons l’émission DPDA afin de saisir les enjeux de son dispositif en termes d’interactivité, de présence, de rôle et d’identité numérique paradoxale des citoyens « ordinaires ». Ce paradoxe résulte du décalage entre l’identité télévisée (affichée pour le téléspectateur) et l’identité twittée (déclarée sur twitter). Il s’agit essentiellement de l’invisibilité pour les téléspectateurs, au moment de la diffusion des tweets en bas de l’écran de télévision, des informations identitaires présentes sur la page twitter de chaque utilisateur. Curieusement, les téléspectateurs sont informés des identités de toutes les personnes autorisées à prendre la parole durant l’émission (invités, opposants, journalistes, experts et journalistes) mais aucunement des identités des Twiléspectateurs qui commentent l’émission. On voit ainsi émerger des identités plurielles hybrides avec des citoyens occupant trois rôles essentiels de juge, d’activiste et d’analyste.

Parution : Communautés de pratique et management de la formation, sous la direction de Eddie Soulier et Jacques Audran

Le 14 septembre 2017

Communautés de pratique et management de la formation
Sous la direction de Eddie Soulier et Jacques Audran
Préface de Etienne Wenger-Trayner


Résumé :

Dans le domaine de la formation professionnelle, le modèle des « communautés de pratique » (Wenger, 1998) devient une référence importante. Il est alors utile de se demander ce que sont les implications de ce modèle pour ceux et celles qui aujourd'hui s'intéressent à la formation dans son incarnation moderne, c’est-à-dire faisant appel aux réseaux, au numérique, aux capacités des individus et des groupes à gérer, à leur manière, leur environnement d’apprentissage. Comme le souligne Étienne Wenger en introduction de cet ouvrage, la formation est une affaire de knowledgeability, d’aptitude à appréhender la connaissance.

Cet ouvrage a également été conçu pour accompagner le projet InnovENT-E qui entend proposer une offre de formation multiforme aux entreprises désireuses de développer leurs compétences en matière d’innovation. Or, il est actuellement inimaginable de proposer une formation à l’innovation qui ne serait pas par elle-même innovante. Le projet prévoit ainsi de faire largement appel aux concepts issus de la réflexion sur les communautés de pratique pour favoriser le succès des formations prévues. Mais il apparaît vite que le concept de communautés de pratique ne se laisse pas facilement appréhender. Modèle d’analyse de l’activité humaine pour certains, instrument de management des connaissances et source d’inspiration organisationnelle pour d’autres, l’approche des communautés de pratique peut prendre des formes très diverses.

Cet ouvrage, qui regroupe des modèles, des expériences menées en entreprise et des pistes de travail, entend apporter une aide pour tirer parti des processus collectifs de création de connaissance. Plus qu’un palliatif à l’isolement, la formation au sein de communautés virtuelles peut être pensée comme un système reliant, produisant et source d’innovation. L’ambition de cet ouvrage dépasse le seul projet InnovENT-E et peut intéresser tout concepteur ou ingénieur pédagogique désirant tirer parti des modèles et expériences proposés par le collectif des auteurs qui ont participé à ce projet.

Table des matières et informations complémentaires disponibles sur :
http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100581230
https://www.utbm.fr/wp-content/uploads/2017/02/Arg_EnvironnementEtTechnologie_CommunautesDePratique.pdf

Parution : French Journal for Media Research (numéro 8/2017, coordonné par Hassan Atifi) Nouvelles dynamiques médiatiques et numériques - New media and digital dynamics

Le 15 septembre 2017

Parution du numéro 8/2017 Nouvelles dynamiques médiatiques et numériques - New media and digital dynamics Coordonné par Hassan ATIFI , en ligne, disponible sur http://frenchjournalformediaresearch.com/index.php?id=1242

Parution : Quand travailler c’est s’organiser. La multi-activité à l’ère numérique, Presses des Mines, Paris

Le 9 mai 2017

Bidet Alexandra, Datchary Caroline et Gaglio Gérald (2017) Quand travailler c’est s’organiser. La multi-activité à l’ère numérique, Presses des Mines, Paris, 222 p. (Sciences sociales).
L'ouvrage fait suite au projet ANR COMUT et rassemble des contributions de plusieurs membres de l'équipe.

Table des matières et informations complémentaires disponibles sur :

http://www.pressesdesmines.com/quand-travailler-c-est-s-organiser.html

Résumé

La multi-activité est une caractéristique anthropologique, propre à l’Homme, mais elle devient aussi son défi à l’ère numérique. Quand les espaces de vie et de travail sont de plus en plus riches en écrans, en applications, en messages, en notifications parallèles et simultanées, nous sommes incités à mener plusieurs activités en même temps. Loin des visions idylliques d’un travailleur créatif et flexible ou des dénonciations critiques sur l’intensification du travail, ce livre propose, pour la première fois, une analyse de terrain solide sur l’impact de cette transformation et les formes d’organisation qui en découlent. Appuyé sur un dispositif d’enquête collectif, il examine les compétences mobilisées par le travail en situation de multi-activité dans différents contextes : auprès d’employés et de cadres du privé comme du public, de responsables de communication interne, de médecins de services d’urgence pédiatrique, des techniciens de l’assainissement, etc. Il associe des méthodologies d’enquête et des champs disciplinaires complémentaires : la sociologie, l’anthropologie, les Workplace Studies, l’ethnométhodologie et l’analyse de discours.

Parution : Trajectoires professionnelles, trajectoires de vie - Entre engagement et réflexivité

Le 9 mars 2017

Trajectoires professionnelles, trajectoires de vie
Entre engagement et réflexivité
Sous la direction de Gérald Gaglio, Mokhtar Kaddouri et Florence Osty

Ce livre est constitué de six récits de trajectoires professionnelles et de vie personnelle. D'apparence chaotiques et discontinus, ils nous font vivre des actes de délibération interne, des transactions relationnelles, des compromis, des remaniements identitaires forgeant une posture professionnelle sans cesse re-interrogée. Formés à la sociologie, les contributeurs des récits de cet ouvrage nous livrent une lecture multidimensionnelle et pointue des milieux professionnels dans lesquels ils évoluent. Ils nous révèlent aussi comment ils se sont constitués comme sujets agissants.

ISBN : 978-2-343-11285-5 • mars 2017 • 242 pages

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=52873

Parution : Producing irony in adolescence: A comparison between face-to-face and computer-mediated communication.

Le 9 mars 2017

Marc Aguert, Virginie Laval, Nadia Gauducheau, Hassan Atifi, Michel Marcoccia,
Producing irony in adolescence: A comparison between face-to-face and computer-mediated communication.
Psychology of Language and Communication 20(3), 199–218.
De Gruyter, 2016.

Abstract

The literature suggests that irony production expands in the developmental period of adolescence. We aimed to test this hypothesis by investigating two channels: face-to-face and computer-mediated communication (CMC). Corpora were collected by asking seventh and 11th graders to freely discuss some general topics (e.g., music), either face-to-face or on online forums. Results showed that 6.2% of the 11th graders’ productions were ironic utterances, compared with just 2.5% of the seventh graders’ productions, confirming the major development of irony production in adolescence. Results also showed that adolescents produced more ironic utterances in CMC than face-to-face. The analysis suggested that irony use is a strategy for increasing in-group solidarity and compensating for the distance intrinsic to CMC, as it was mostly inclusive and well-marked on forums. The present study also confirmed previous studies showing that irony is compatible with CMC.

https://www.degruyter.com/view/j/plc.2016.20.issue-3/plc-2016-0013/plc-2016-0013.xml